Une histoire d'aventure

Découvrez la longue histoire de Belstaff, une marque qui, entre exploration, aviation, sports mécaniques
et podiums internationaux, a su séduire les plus grands de ce monde.

1907

Inauguration du Tourist Trophy Race de l'île de Man, connu sous le nom de TT. 25 pilotes prennent le départ de la première course ; moins de la moitié d'entre eux franchissent la ligne d'arrivée. C'est le début d'un événement annuel qui restera associé au nom de Belstaff.

L'habillement laissait alors beaucoup à désirer, comme Jack Marshall, classé second, s'est rappelé des années plus tard : « Les organisateurs avaient essayé de stabiliser la poussière en y pulvérisant une solution acide. L'acide s'est retrouvé sur nos vêtements, et après quelques jours, on aurait dit que nos vestes avaient été rongées par des rats.

1908

Le célèbre circuit à virages de Brooklands, le premier du monde construit spécialement pour les courses à moto, a ouvert en 1907, mais la première course y a eu lieu en 1908. Cette même année, les femmes sont autorisées à participer à la course en tant que pilotes.

Le premier événement a lieu le 20 avril, avec 22 concurrents qui s'affrontent lors d'une course de deux tours de piste pendant une durée de 12 minutes, pour un prix généreux de 25 guinées (environ 26,25 £ – une jolie somme pour l'époque).

1909

C'est la première édition du Scottish Six Days Trial. Cet événement aussi deviendra partie intégrante de la légende Belstaff, et c'est un défi exténuant aussi bien pour les hommes que pour leurs machines – sans parler de leurs vêtements.

"Les bases du futur de Belstaff avaient été jetées."

Le British Motorcycle Racing Club, connu sous le nom de « Bemsee » en raison de ses initiales, voit également le jour cette année-là, et le circuit de Brooklands est son quartier général. C'est aussi cette année-là que l'homme d'affaires Eli Belovitch a judicieusement choisie pour ouvrir, à Middleton, dans le Staffordshire, une boutique vendant des articles en caoutchouc et en tissu recyclés. Les bases du futur de Belstaff avaient été jetées.

1914-18

Avec des millions d'hommes en armes (et en vêtements de toile) dans toutes l'Europe et au-delà, souvent dans des conditions terribles, la demande de tissus imperméables s'envole. L'usine d'Eli Belovitch se développe de façon spectaculaire, fournissant des capes, des tentes et des tapis de sol aux militaires.

Même au milieu de la Première Guerre mondiale, l'intérêt pour les courses de moto est tel que deux événements se tiennent à Brooklands, dont le All Khaki, pour les militaires, le 7 août 1915.

1920

La reprise officielle des courses de compétition après la Première Guerre mondiale a lieu à Brooklands. Malcolm Campbell, qui deviendra plus tard un loyal ambassadeur de Belstaff, s'impose avec sa Vieux Charles III Lorraine-Dietrich 15 litres de 1912, l'un des premiers de ses nombreux « Blue Birds ».

C'est également sur ce circuit que les courses à moto sur 500 miles (805 km) acquièrent leur popularité, aussi bien auprès des professionnels et que des amateurs. C'est le prélude de l'âge d'or des courses de moto britanniques.

1922

Le premier Welsh TT a lieu à Pendine Sands, sur une plage de sable plate de plus de 10 kilomètres, dans le Carmarthenshire. Au cours de la décennie suivante, cette plage deviendra le circuit favori de nombreux pilotes moto, y compris Malcolm Campbell, qui alterne les compétitions sur deux et quatre roues. Pendant l'âge d'or de Pendine, dans les années 1920 et 1930, les courses attirent plus de 40 000 spectateurs.

1924

Grâce à l'expérience gagnée pendant la guerre, Eli Belovitch s'associe à son gendre, Harry Grosberg, pour créer Bellstaff Brand (notez le « L » supplémentaire, qui perdurera jusque dans les années 1930). Basée près de Stoke-on-Trent, l'entreprise produit des vêtements imperméables pratiques pour homme et pour femme, s'adressant tout particulièrement aux motocyclistes.

Grosberg, désireux de s'assurer que l'entreprise reste à la pointe de la technologie, voyage sans relâche dans toute l'Europe et l'Asie, à la recherche de tissus et de techniques nouveaux. Belstaff devient la première entreprise du monde à utiliser du coton égyptien ciré pour fabriquer des vêtements à la fois « respirants » et imperméables.

Le 25 septembre 1924, à Pendine Sands, son futur client Malcolm Campbell s'adjuge le record de vitesse terrestre, avec 235,22 km/h, à bord de sa voiture Sunbeam 350HP, également appelée Blue Bird. C'est le premier des ses neuf records de vitesse terrestre.

1926

Explorateur, guérillero et passionné de moto, T.E. Lawrence, client de Bellstaff, reçoit sa George IV – la cinquième des huit motos Brough Superior qu'il possédera dans sa vie.

Il décrit de façon saisissante les sensations qu'elle lui procure dans La Matrice, les mémoires publiés après sa mort : « Un autre virage : et j'ai l'honneur de l'une des routes les plus droites et les plus rapides d'Angleterre. La barbe de mon échappement se déroula comme une longue corde derrière moi. Bientôt, ma vitesse le brisa, et j'entendis seulement les pleurs du vent que ma tête battante fendit et écarta. »

1927

Le travail acharné d'Eli et de Harry porte ses fruits, lorsqu'ils ouvrent un magasin de vêtements militaires, marins et civils sur Stafford Street. Ils commencent alors à apposer le logo « Bellstaff » sur leurs articles de prêt-à-porter, et ils déposent la marque « The Bellstaff Brand » en 1927.

1929

Le pilote de course moto Joseph « Joe » Wright, recordman du tour de piste à Brooklands de 1925 à 1935, devient ambassadeur de Bellstaff, renforçant la relation entre la marque et l'aventure.

En 1930, il fait monter sa Zenith à deux moteurs J.A.P. à 242,5 km/h sur des routes publiques, spécialement fermées pour l'occasion, à Cork, en Irlande. Il établit ainsi un nouveau record mondial de vitesse sur deux roues. Les liens entre la marque et des personnalités connues contribueront à renforcer son image en tant que marque de vêtements à la fois solides et tendance.

1930

Une autre cliente de Belstaff, Amy Johnson, accède à la notoriété mondiale en devenant la première femme à voler en solitaire entre l'Angleterre et l'Australie. Elle décolle de Croydon le 5 mai pour atterrir à Darwin le 24 mai, après avoir parcouru 17 700 km.

Les pionnières de l'aviation Amy Johnson et Amelia Earhart sont toutes deux clientes de Belstaff.

Cette même année, Belstaff ouvre une nouvelle usine au 5 Caroline Street, à Longton – un signe évident que l'entreprise prospère et se développe.

1933

Le TT de l'île de Man a gagné en notoriété, et il représente désormais les deux semaines les plus importantes du calendrier pour tous les amateurs de sports mécaniques britanniques. L'un des événements de la quinzaine est le Blue Riband Senior TT, pour les motos les plus puissantes. Belstaff rend hommage à cette course avec son manteau de compétition Senior TT, illustrant son envie de repousser les limites de la technologie textile.

Le manteau est proposé dans un sergé de coton noir, épais et imperméabilisé avec du caoutchouc, ou, pour le modèle de luxe, dans un cachemire imperméable à texture double. Outre le manteau de compétition fluide, l'entreprise produit également une série de vestes courtes destinées aux golfeurs et aux randonneurs.

1934

Le magasin de vêtements militaires, marins et civils de Stafford Street est fermé, car les produits Belstaff sont maintenant vendus par des détaillants dans toute la Grande-Bretagne. L'entreprise continue cependant d'offrir un service sur mesure pour les clients qui ont des besoins particuliers, ainsi que des tentes, du matériel de camping, des lunettes de protection, des gants, des bottes, des casques, des sacs et une gamme de capes imperméables pour les cyclistes.

À Brooklands, une nouvelle génération de pilotes femmes apparaît, et beaucoup, comme Doreen Evans, sont habillées par Belstaff. Participant pour la première fois à Brooklands en 1933, à seulement 17 ans, Doreen y gagne un an plus tard avec une équipe MG Magnette, aux côtés d'Irene Schwedler et de Margaret Allan. Elle participera plus tard au rallye du Mans et au RAC, et obtiendra sa licence de pilote.

1939

Après 30 ans dans l'industrie textile, dont 15 avec Belstaff, Eli Belovitch prend sa retraite.

L'entreprise est maintenant dirigée par Harry Grosberg et sa femme Esther, qui est aussi la fille d'Eli. En écho aux événements de 1914-1918, les hostilités sont imminentes et par conséquent, le gouvernement britannique fait appel à Belstaff pour soutenir l'effort de guerre, en raison de son expérience et de ses capacités polyvalentes dans la production de tissus.

1940-45

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Belstaff fournit toutes sortes d'équipements, des parachutes aux combinaisons d'aviateur. Sa longue expérience dans le domaine des tissus résistants à l'eau et aux intempéries fait de la marque le choix tout indiqué pour produire les combinaisons de survie qui allaient sauver la vie de nombreux marins et aviateurs. La demande de la part des services armés est telle que Belstaff embauche 600 travailleurs supplémentaires. Pendant ce temps, Harry Grosberg devient un garde de l'Air Raid Precautions.

Belstaff non seulement fournit aux armées des équipements haute technologie essentiels, mais habille également la star de music-hall Gracie Fields alors qu'elle divertit les troupes, illustrant l'esprit motivé de la marque.

Belstaff habille également la star du cinéma et du music-hall Gracie Fields pendant sa tournée, durant laquelle elle visite des usines, des camps militaires et même des lignes de front et des villes déchirées par la guerre pour divertir les troupes, illustrant l'esprit motivé de la marque.

1948

Aucun vêtement ne définit mieux Belstaff que la veste Trialmaster en coton ciré, lancée cette année-là. Conçue pour résister aux intempéries et aux conditions difficiles du Scottish Six Days Trial, elle est durable, confortable et chaude, tout en offrant une grande liberté de mouvement et un look parfaitement élégant.

Ses quatre poches et son col mao en feront rapidement un classique. Comme l'a dit Malcolm Campbell : « La Trialmaster est une veste vraiment emblématique. J'en ai une depuis des années. Elle est super chaude, confortable et elle me va comme une seconde peau. En plus, c'est un vêtement plein d'histoire. C'est un chef d'œuvre du design britannique, et elle est super pratique. »

Belstaff rejoint James Halstead Ltd, une société possédant elle aussi une longue expérience dans la fabrication de vêtements de plein air imperméables, mais conserve son site de production à Longton.

1950

« Belstaff a recommencé à produire sa gamme complète pour civils, aventuriers et sportifs hommes et femmes.

Elle rétablit sa relation avec les motards, son cœur de cible, en demandant à C.E. « Flash » Rogers, pilote sur route et pilote d'essai BSA, de faire la publicité pour sa combinaison une pièce en PVC Black Prince.

La veste Black Prince est lancée. Elle est dotée d'une fermeture par zip et boutons-pression ainsi que d'un col croisé qui permet d'affronter le pire du climat britannique. Au cours des 40 années suivantes, elle sera produite à plus de 1,6 millions d'exemplaires. »

1951

Un nouveau héros s'associe à Belstaff : Sammy Miller, qui s'attaque au Scottish Six Days Trial à seulement 18 ans.

Il portera des vêtements Belstaff durant plus de 1 000 courses, et une ligne de vestes sera nommée en son honneur.

1952

Le futur révolutionnaire marxiste Ernesto « Che » Guevara entreprend un voyage à moto épique de huit mois. Il raconte son parcours de 8 000 km à travers les jungles, les déserts, les montagnes et les villes d'Amérique du Sud dans ses mémoires intitulés Voyage à motocyclette.

Il effectue ce périple sur une moto Norton Model 18 monocylindre 500 cc (The Mighty One) de 1939 et, comme tout motard sensé qui s'embarque pour un aussi long voyage, il porte une veste Belstaff Trialmaster.

1959

Harry Grosberg fait breveter un nouveau type de cape de moto, inspiré des modèles créés par Belstaff pour les armées alliées pendant la Seconde Guerre mondiale.

L'entreprise reconnaît également l'importance croissante du marché du scooter au Royaume-Uni, avec des publicités qui positionnent désormais ses produits comme des « vêtements imperméables pour faire de la moto et du scooter ».

1960

JOHN LEE
La veste Trialmaster est le modèle le plus populaire de Belstaff et elle est désormais aussi importante dans le monde de la moto que les machines elles-mêmes. En 1960, le pilote de moto John Lee participe au Scottish Six Days Trial dans une veste Belstaff Trialmaster avec un imprimé personnalisé sur les deux poches supérieures.

GORDON JACKSON
Sur cette photo iconique du Scottish Six Day Trial de 1960, Gordon Jackson, quadruple vainqueur de la compétition et client de Belstaff, commet une erreur et met le pied à terre : sa seule erreur dans un tour autrement impeccable.

1963

Steve McQueen, habillé par Belstaff, apparaît dans La Grande Évasion et réalise le saut à moto au-dessus du fil barbelé qui a fait la célébrité du film (même si c'est en réalité à l'ami de McQueen, le cascadeur Bud Ekins, qu'on doit cet exploit). Cette scène le propulse au rang de star. McQueen est déjà un fervent passionné de moto : à la fin des années 1950, il avait traversé Cuba avec ses camarades motards, et il a par la suite représenté les États-Unis en compétition, en 1964. « La course c'est la vie, dit McQueen. Avant et après, il n'y a que l'attente ».

"La course c'est la vie. Avant et après, il n'y a que l'attente."

McQueen devient tellement fan de Belstaff qu'on raconte qu'il aurait renoncé à un rendez-vous galant avec Ali McGraw, sa partenaire dans Guet-apens, pour pouvoir cirer sa veste Trialmaster. « Je ne sais pas si je suis un acteur qui pilote ou un pilote qui joue dans des films », dit-il, songeur.

1969

Le logo phénix a été introduit en 1969, et il était à l'origine conçu pour devenir le symbole de la veste Trialmaster. L'image du logo, un phénix dressé, est un symbole de dominance et de continuité inspiré du mythe grec du phénix renaissant de ses cendres.

1970

Cette décennie marque l'arrivée des tissus synthétiques. La célèbre Belstaff XL500, l'une des premières vestes disponibles dans des couleurs autres que le noir, est fabriquée dans un nylon spécialement développé connu sous le nom de « belflex », qui offre une telle combinaison de durabilité et de style que des variantes de ce modèle sont toujours proposées 45 ans plus tard.

La veste courte style motard en coton ciré New Rebel est lancée comme une alternative aux vestes en cuir, en ciblant, comme le disait la publicité, « le jeune motard soucieux de son style, qui veut rester beau tout en restant au sec ».

1972

Belstaff crée une ligne de vêtements d'extérieur en collaboration avec Jackie Stewart, l'un des plus grands pilotes de course de tous les temps, avec à son palmarès 27 Grands Prix et trois championnats du monde, remportés au cours des années 1960 et 1970. Il comprend les vestes colorées Monaco, Grand Prix, Pit Stop et Formula One.

L'entreprise cible également les adeptes d'autres sports, comme la pêche à la ligne, le tir, la navigation, le cyclisme – en d'autres termes, toute activité où la capacité de l'entreprise à protéger contre les éléments peut s'avérer utile.

1976

La superstar de l'alpinisme Chris Bonington signe un contrat de deux ans avec la marque. L'année suivante, c'est équipé par la marque Belstaff qu'il est le premier à atteindre le sommet de L'Ogre (ou Baintha Brakk), une montagne escarpée, abrupte et difficile qui culmine à 7 285 m, dans la chaîne du Karakoram au Pakistan.

Belstaff est le sponsor du Scottish Six Day Trial, l'une des courses de moto longue distance les plus difficiles du monde, et habille grand nombre des pilotes les plus célèbres, dont l'équipe de Sammy Miller.

1981

Belstaff crée la veste Roadmaster, dans la lignée de la Trialmaster. Belstaff continue d'explorer les possibilités de son logo, en apposant un écusson sur la poche droite supérieure et le phénix sur la manche gauche.

1991

Alors qu'une ombre plane sur l'industrie textile britannique, l'ancienne usine de Longton ferme et la production est transférée à Wellingborough, dans le Northamptonshire.

Belstaff connaît une renaissance lente mais stable tout au long des années 1990, en se recentrant progressivement sur son marché principal : les motards et les sportifs.

2004

La série télévisée MI-5 (connue sous le nom de Spooks au Royaume-Uni) entame sa deuxième série. Rupert Penry-Jones y interprète Adam Carter, un homme d'action habillé par Belstaff. « J'adore Belstaff. MI-5 a eu des problèmes parce qu'il y a un logo sur la manche et que la BBC n'est censée montrer aucun nom de marque à l'écran, mais c'est une partie intégrante des vestes. Après avoir quitté la série, je m'en suis acheté une. »

Toujours à la télévision, Ewan McGregor et Charley Boorman parcourent 30 396 km de Londres à New York, en passant par l'Europe occidentale et centrale, l'Ukraine, la Russie, le Kazakhstan, la Mongolie, la Sibérie et le Canada pour le documentaire « Long Way Round ». Les deux hommes portent de robustes vestes Belstaff de la collection Pure Motorcycle.

2006

Kate Moss apparaît dans les campagnes publicitaires de Belstaff.

2007

Will Smith apparaît à l'écran et sur l'affiche du succès de box office « Je suis une légende » dans une version sur mesure de la veste Trialmaster de Belstaff, qui inspire la production d'une veste en édition limitée très convoitée.

À peu près au même moment, la marque apparaît dans d'autres superproductions cinématographiques, comme « Les Promesses de l'ombre » – qui mettent en scène Naomi Watts dans le rôle d'une motarde, « L'Étrange histoire de Benjamin Button » – où Brad Pitt chevauche une moto habillé par Belstaff, et « Mission : Impossible III », avec Tom Cruise. À la télévision, Ewan McGregor et Charley Boorman reprennent la route dans « Long Way Down », traversant 18 pays, de John o'Groats, en Écosse, jusqu'au Cap, en Afrique du Sud, vêtus d'une tenue Belstaff robuste et avec leur panache habituel.

2008

Une campagne publicitaire morose en noir et blanc – photographiée par Steven Meisel, avec les mannequins Lara Stone et Reid Prebenda – capte brillamment l'esthétique multifacettes pour homme et femme de Belstaff, des motards en tous genres à la haute couture.

2012

Belstaff présente sa première collection automne-hiver pour homme et femme à la Fashion Week de Londres, en février 2012. Belstaff apporte des changements significatifs à sa plateforme numérique, en lançant Belstaff.com à l'échelle internationale et en augmentant sa présence sur les réseaux sociaux. Ces développements marquent un virage exaltant dans la renaissance de la marque Belstaff.

2012

Durant l'été 2012, Belstaff fait appel à l'acteur et passionné de moto Ewan McGregor pour devenir le visage de sa campagne automne. McGregor apparaît dans une série de publicités au guidon d'une moto, portant les nouveaux modèles de Belstaff. La séance photo pour ces publicités a été organisée dans un lieu particulièrement adapté : là où se tient le festival de vitesse annuel de Goodwood, au Royaume-Uni.

2013

Avec sa collection automne 2013, Belstaff confirme son titre d'expert du style motard chic. Le noir domine la palette de couleurs, avec des notes de marron et de bleu nuit. Faisant la part belle aux poches cargo et aux coupes slim, beaucoup de ces modèles conservent le style emblématique de la légendaire Trialmaster, la veste historique de Belstaff. GQ (États-unis)

2013

En septembre 2013, Belstaff House, le magasin amiral international de Belstaff, ouvre ses portes au cœur de Londres, dans le quartier historique de Mayfair, sur New Bond Street. Avec ses 2 320 m² répartis sur six étages, ce bâtiment historique est représentatif de l'orientation et du succès de Belstaff sous son nouveau management. L'ouverture a lieu pendant la Fashion Week. Pour l'occasion, Bond Street est fermée pour accueillir un défilé à moto, puis l'événement atteint son apogée lorsque David Beckham ouvre les portes de la boutique, qui accueille ensuite une fête très sélect.

2014

David Beckham, propriétaire d'une belle collection de vestes de moto vintage, travaille sur la collection capsule Beckham x Belstaff, qui propose des vestes en cuir élégantes et une veste militaire en coton ciré faisant référence aux classiques Belstaff, ainsi que des jeans, des portefeuilles, des sacs, des t-shirts neutres à coupe slim et des bottes de motard souples. La collection synthétise de façon intelligente l'attrait de Beckham en tant que sportif et icône de la mode pour les hommes comme pour les femmes, et les forces traditionnelles de la marque en matière de matériaux et de design. Une séance photo de Peter Lindbergh, qui met en scène Beckham et ses amis dans la campagne anglaise avec une belle collection de motos anciennes, sert à promouvoir le lancement. 

2015

Après une première réussie au Festival international du film de Saint-Sébastien en 2014, le film « The Greasy Hands Preachers », un hymne à la passion que procurent les travaux de mécanique moto, sort sur les écrans du monde entier. Orlando Bloom en est le producteur délégué, tandis que Belstaff est partenaire de production.

2015

Belstaff ouvre une deuxième boutique à Londres – la première dans l'est de la capitale – à Old Spitalfields Market, pour attirer la clientèle plus jeune du quartier d'East End. Le concept de cette boutique reste dans l'esprit du quartier tout en reprenant certains éléments de Belstaff House, le magasin amiral de New Bond Street, conçu par l'architecte William Sofield. Gavin Haig, PDG, dit à propos de l'ouverture : « Si notre magasin amiral de New Bond Street met l'accent sur le côté glamour de Belstaff, cette boutique est entièrement consacrée à notre longue relation avec l'univers de la moto britannique ».

L'expansion de Belstaff sur le marché asiatique continue, avec l'ouverture d'une première boutique en Chine, à Macao, dans le très célèbre hôtel casino Studio City. Des mesures sont prises pour renforcer cette présence en Asie, plus particulièrement au Japon, en prévoyant l'ouverture des premières boutiques dans le pays pour le printemps 2016.

2015

Belstaff produit un court métrage en partenariat avec Legs Media intitulé « Outlaws ». Le film met en scène l'ambassadeur de la marque, David Beckham, dans son tout premier vrai rôle d'acteur, aux côtés de Katherine Waterston, Cathy Moriarty et Harvey Keitel.  Ce film surréaliste dans un film a pour personnage principal « The Stranger » (« L'Étranger »), un cascadeur moto nomade, mystérieux, hanté par le souvenir d'une belle trapéziste et poursuivi par un réalisateur fou en quête de vengeance.

2016

Belstaff ouvre ses portes au Japon, avec une boutique dans le grand magasin Matsuzakaya Nagoya, puis, peu après, une boutique pop-up dans le bâtiment Isetan Men à Tokyo. Le PDG Gavin Haig a déclaré à propos de cette expansion : « Les Japonais ont un grand appétit pour les marques modernes typiquement britanniques, et Belstaff, qui incarne la vitesse et le style britanniques depuis 1924, ne les décevra pas ».

2016

Une collaboration entre Belstaff et l'ambassadrice de la marque, l'actrice Liv Tyler, a permis la sortie d'une collection capsule de 12 pièces comprenant des vêtements d'extérieur et des pièces en cuir au style féminin plein de tempérament. Utilisant l'Histoire pour dresser le portrait de la femme Belstaff moderne, le film qui accompagne la campagne publicitaire de la collection, Falling Up, met en scène Liv Tyler sur les traces de la pionnière de l'aviation Amelia Earhart.

2017

Le début d'une relation suivie entre Belstaff et la marque streetwear culte japonaise SOPHNET. voit la sortie d'une collection capsule collaborative en édition limitée. Les modèles Belstaff classiques à quatre poches sont réinventés dans des versions camouflage ou doudoune, en harmonie avec la passion de Belstaff pour l'innovation et l'aventure, et l'amour de SOPHNET. pour la culture de rue.

2017

Le rachat de Belstaff par Ineos marque un retour bienvenu de la marque à ses racines britanniques. Depuis l'automne 2017, Belstaff appartient à Ineos, une multinationale fabriquant des produits pétrochimiques, des produits chimiques spécialisés et des produits pétroliers. Avec des ventes s'élevant à environ 60 milliards de dollars, Ineos est la plus grande société privée de Grande-Bretagne, et elle se hisse autour de la 200e place au classement des plus grandes entreprises du monde. Au moment du rachat, Sir Jim Ratcliffe a commenté : « Je suis le plus grand fan de Belstaff. Il s'agit, à mon avis, d'une marque britannique emblématique et riche d'histoire qui s'intègre parfaitement à nos plans, alors que nous développons notre nouvelle activité. Le rachat de Belstaff correspond à une vision plus large, qui consiste à soutenir des marques et des produits britanniques emblématiques et prestigieux, alors que nous entamons notre propre voyage. Nous avons beaucoup en commun avec notre marque Belstaff. Nous sommes britanniques, nous sommes entreprenants, directs, aventureux et, plus important encore, nous avons du succès. »

2018

Belstaff a célébré le 70e anniversaire de sa veste Trialmaster emblématique. Cette veste à quatre poches munie d'une ceinture possède toutes les caractéristiques du modèle classique. Sa sortie est accompagnée d'une série d'événements célébrant le succès durable d'une pièce intemporelle.

2018

Une collaboration entre Belstaff et les pionniers de l'ingénierie McLaren est couronnée par le lancement d'une collection capsule inspirée des pilotes, qui allie performance, haute précision et design innovant. Mettant l'accent sur une élégance intemporelle et une précision rigoureuse, la collection capsule affiche des lignes épurées, des modèles simples et une praticité avant-gardiste. « La collection est la rencontre de deux esprits », observe Rob Melville, directeur de la conception chez McLaren.