Bloodhound : Andy Green

Belstaff s'entretient avec Andy Green, qui évoque son travail avec Bloodhound pour essayer de battre le record de vitesse terrestre, dont il est actuellement le détenteur.

#Belstaffbloodhound

BLOODHOUND ANDY GREEN

On vous pardonnera si vous croyez que faire monter une voiture supersonique propulsée par un turboréacteur et un moteur-fusée à 1 000 km/h, parcourir 450 mètres par seconde et conduire un bolide d'une puissance équivalent à plus de 180 voitures de Formule 1 peut être simplement qualifié de sensation forte. Mais le lieutenant-colonel Andy Green, l'homme chargé de piloter le Bloodhound SSC, insiste sur le fait qu'être au volant représente beaucoup plus que cela. « Le record de vitesse terrestre n'est pas une question d'adrénaline. C'est un défi académique et intellectuel, un processus étape par étape pour organiser la tentative de record en toute sécurité, dans la plus extraordinaire voiture jamais construite. Il ne s'agit pas seulement de moi. C'est un travail d'équipe qui consiste à régler des problèmes que personne n'a jamais réglés auparavant, tout en racontant une histoire que le monde entier peut comprendre. »

L'histoire personnelle de Green est incroyable. Diplômé en mathématiques, il devient pilote de chasse dans la RAF (Royal Air Force) britannique – un rôle qui lui a donné « une immense satisfaction professionnelle ». Depuis qu'il a quitté le service actif, c'est le saut en parachute et le vol acrobatique qui lui procurent sa dose d'adrénaline aérienne. Il a le CV parfait pour piloter un véhicule supersonique. « Oui, j'ai beaucoup de chance. En tant que mathématicien, la technologie nécessaire à une voiture capable de battre le record de vitesse terrestre me fascine. C'est une technologie qui évolue et qui s'améliore constamment. En tant que pilote de la RAF, je suis tout aussi fasciné par les contrôles et les systèmes de sécurité nécessaires pour réussir le défi. »

Lorsqu'on parle à Green, il ne faut pas oublier qu'il est déjà l'homme le plus rapide sur quatre roues. Il a battu le record de vitesse terrestre en 1997 avec Thrust, le véhicule à turboréacteurs de Richard Noble et son équipe. Il est non seulement le détenteur actuel du record de vitesse terrestre, mais il est aussi celui à l'avoir conservé pendant le plus longtemps.

BLOODHOUND

Alors, pourquoi vouloir battre ce record à nouveau ? « Parce qu'après avoir été formé par les meilleurs à la RAF, j'ai maintenant la chance de travailler avec les plus grands scientifiques, ingénieurs, designers et techniciens, dans la meilleure équipe de course en ligne droite au monde. C'est un privilège de travailler avec des gens aussi dévoués. En plus, c'est une voiture hors du commun, qui présente des défis différents et raconte une histoire unique. »

« Notre mission est de créer une nouvelle aventure d'ingénierie. D'utiliser une science et une technologie si passionnantes qu'elles ne peuvent être ignorées. Le Bloodhound est conçu pour captiver l'imagination des garçons et des filles de dix ans qui formeront la prochaine génération de scientifiques et de technologues, et qui contribueront à créer le monde de haute technologie à faible émission de carbone et à haut rendement énergétique qu'ils habiteront. »

Essayer de battre le record de vitesse terrestre, même si c'est le vôtre, est également un engagement très britannique. « Et bien il est vrai que la Grande-Bretagne a détenu le record de vitesse terrestre pendant plus longtemps que tous les autres pays réunis. Il utilise les meilleurs atouts de la Grande-Bretagne : ses compétences en ingénierie, ses capacités à résoudre les problèmes, son audace et son enthousiasme pour les nouvelles choses. »

Veste Bloodhound

Et le fait que beaucoup de sponsors soient des enseignes britanniques emblématiques, comme Belstaff et Rolls-Royce, est-il important ? « Bloodhound nous permet de mettre en valeur le meilleur de la science, de la technologie et de l'innovation britanniques. Nous avons beaucoup de chance d'avoir un groupe de sponsors qui sont des leaders dans leurs domaines respectifs. Parce qu'ainsi, nous savons que ce qu'ils nous donnent, c'est ce que nous pouvons obtenir de meilleur. »

Dans le cas de Belstaff, cela signifie fournir à l'équipe des vêtements – vestes et hauts pour faire face à l'énorme amplitude thermique entre le jour et la nuit dans le désert où sera effectuée la tentative – dans un coloris « bleu Bloodhound » unique, ainsi que des lunettes de soleil conçues spécialement (et aussi très cool). Ces dernières s'avéreront certainement utiles pour atténuer la réverbération du soleil sur le Hakskeen Pan – le lac asséché utilisé par l'équipe en Afrique du Sud, près de la frontière namibienne.

Comment mesurera-t-il le succès de Bloodhound ? Est-ce qu'il va établir un record de vitesse terrestre imbattable ? « On ne peut jamais dire ça.  » En 1935, Malcolm Campbell a dépassé 480 km/h à bord de son Blue Bird. En sortant du véhicule, il a déclaré : « Je ne crois pas que quelqu'un puisse un jour conduire plus vite que ça. » Il est donc impossible de prédire l'avenir. Mais nous sommes à l'avant-garde d'une technologie capable de créer une voiture qui peut atteindre 1 600 km/h au sol. C'est plus que l'avion à réaction le plus rapide que vous ayez vu lors d'un spectacle aérien, car ils ne volent pas à pleine vitesse à basse altitude. Inspirer la prochaine génération à utiliser des sciences et des technologies innovantes pour rendre leur monde encore meilleur, c'est la mission principale de Bloodhound. » Et ce n'est pas juste pour le plaisir de l'adrénaline. Cela dit, si la vitesse record de 1 227,985 km/h du Thrust était battue, je suis sûr que Green ne verrait aucun inconvénient à ce qu'on soit ravi pour lui.

Voir vestes

Partager