Derrière l'objectif : Emily Garthwaite et Cat Garcia

À 15 ans, Emily Garthwaite voit partir en fumée presque cinq kilomètres de terres du National Trust où elle a grandi suite à un incendie. Aussitôt après, elle s'empare de l'appareil photo de sa mère et prend des photos de la destruction, qu'elle envoie au journal local. « J'étais furieuse que personne ne sache ce qui s'était passé et je voulais les en informer. Je n'ai réellement commencé à apprendre la photographie que plusieurs années plus tard, mais je crois que là que tout a commencé. C'était le moment. »

À seulement 26 ans, Emily Garthwaite est une photojournaliste reconnue qui a récemment été citée dans le palmarès Forbes « 30 under 30 ». Elle utilise un Leica M10 et M240, dont la profondeur et l'intensité des couleurs accentuent selon elle l'esthétique pastel éthérée de ses tirages : « C'est en voyant le produit final, le tirage, que l'on se rend compte de quoi les appareils photo Leica sont capables. En fin de compte, il s'agit de créer une œuvre d'art. »

Angela Hartnett Belstaff Experience video

Angela Hartnett Belstaff Experience video
Durée de la vidéo
Niveau sonore

À travers son travail, qui se concentre sur des thèmes humanitaires et environnementaux, Emily Garthwaite a montré les conditions de vie des ours malais enchaînés en Indonésie et marché 100 km en Irak du sud pendant le Pèlerinage Arba’een. Deux fois. Bien qu'instinctivement attirée par les zones touchées par les conflits, elle s'efforce toujours de dépasser les titres à sensation pour raconter des histoires humaines. « La meilleure façon de découvrir un pays est de parler avec les gens. Nous sommes arrivés à un point où la tolérance est acceptable, mais cela ne suffit pas. Ce qu'il faut, c'est l'inclusion. Nous devons parler à nos voisins, nous croiser et discuter ».

Concernant la philosophie de ses photos, Emily explique : « Le plus important dans mon métier est d'être résiliente, tout en conservant une grande douceur. Si je perds cette douceur, je pense que j'arrêterai la photographie ».C'est ce lien émotionnel avec ses sujets et cette affinité pour les communautés marginales qui ont désigné Garthwaite comme une partenaire idéale pour le projet Héros du quotidien. Elle est accompagnée par Cat Garcia, une autre photographe Leica, qui a pris des images sur le vif retraçant l'envers du reportage.

« J'adore prendre des portraits sur place et travailler avec la lumière naturelle.Il y a tellement de facteurs à prendre en compte et à réunir. Pour moi, le but est decapturer un portrait ancré dans un lieu, de manière simple, esthétique et pittoresque, et de tenter d'insuffler une âme à ce moment, de raconter une histoire », déclare Cat Garcia concernant son style photographique. Dans le passé, Belstaff a collaboré à de nombreuses reprises avec des photographes travaillant chacun à leur manière. À travers les yeux de Cat et d'Emily, nous découvrons les paysages souvent inhospitaliers des îles écossaises et les vies apparemment ordinaires de leurs habitants sous un jour incroyablement nouveau.

« La collaboration entre Belstaff et Leica fonctionne particulièrement bien. À travers les lieux et les histoires que nous souhaitions décrire, nous avons pu créer des histoires photo sur des sujets très intéressants, ajoute Cat. Rencontrer Emily et travailler avec elle a été une expérience formidable. Je n'avais jamais eu l'occasion de participer à de telles séances photo avec une autre photographe. J'espère que l'association de nos images transmettra l'histoire de chacun des sujets de nos portraits et le temps que nous avons passé avec eux ». Emily Garthwaite ajoute : « Il s'agit d'une expérience exceptionnelle pour tous ceux que nous avons photographiés, mais je veux particulièrement mettre en valeur et rendre hommage aux femmes impliquées dans le projet pour leur rappeler leur résilience ».

« J'ai récemment commencé à porter des vêtements Belstaff, et je me souviens avoir confié à un ami l'impression de force et de puissance qu'ils me procurent. J'ai l'habitude de porter des vêtements fonctionnels, mais je ne me suis jamais sentie aussi bien. Même si tout s'effondre, lorsque vous portez une marque comme Belstaff, elle affrontera les obstacles avec vous ».

Partager